samedi 26 mai 2007

Evolution de mon traitement contre la colopathie fonctionnelle

Bonjour à toutes et à tous,

Je viens ajouter un billet pour vous dire comment se passe l'évolution entre ma colopathie fonctionnelle et moi.
Allons directement à l'essentiel, les résultats après 5 mois de traitement. Et bien figurez vous que je vais plutôt bien. La meilleur nouvelle étant que depuis le début, je n'ai plus eu aucunes grosses crises...
Vous savez bien, celles qui sous le commandement de "mon" dictateur provoquent crampes, spasmes, diarrhées, ballonnements, brefs des douleurs pas loin d'être insupportables, des douleurs qui me coupent même le souffle.
Et bien aujourd'hui, tout ça n'est plus qu'un mauvais souvenir. Bye bye la grosse colopathie.

Mais, il y a toujours un "mais".
Il faut aussi dire que même débarrassé des grosses crises, mon état n'est pas encore parfait. Je souffre encore régulièrement de crampes, de diarrhées et comme toujours, cela peux venir à n'importe quel moment. Et donc, même si il y a un mieux, je suis encore fort dépendant de mon côlon pour vivre à ma guise.

Pour rappel, mon traitement consiste à prendre deux fois 10 mg de Redomex par jour. Ce dernier étant une sorte d'anti déprésseur... Un genre de Prozac pour intestins. lol.

Pour augmenter le taux de réussite de mon traitement contre ma colopathie, j'envisage différentes pistes dont plusieurs ont déjà été évoqués sur ce blog.
- La première est bien évidement la suppression pur et simple du lactose. Après analyses et test, il s'avère que je ne suis pas intolérant à ce fameux lactose, mais malgré cela, si je bois du lait (entier où même demi écrèmé) ( pareil si je mange de la mozzarella ) j'obtient une crise. Donc, en supprimant le lait, j'évite ainsi de provoqué des crises. Pour pallier ce manque, j'ai essayé de boire du pseudo lait dit sans lactose et il faut lui reconnaître son efficacité, il ne me fait pas mal. Ceci dit, je n'abuse pas non plus et j'en prends le moins possible.

- En complément du Redomex, chaque matin, j'avale un Yakult. Bien qu'il contienne de lait écrémé, il me fait du bien par l'action de ses bonnes bactéries. Si il ne joue pas sur la douleur ni les fréquences, il a l'avantage de bien entretenir mes intestins.

- J'évite aussi, bien entendu, un maximum la junk food (Quick McDo et compagnie) me provoquent immanquablement une crise. A cela, je supprime aussi les boissons gazeuses (Coca et cie).

- Je n'ai pas encore pris le temps de le faire, mais je crois qu'en adoptant une alimentation plus saine, évidement, mais surtout une alimentation dite sans déchets, j'arriverai peut-être ainsi à diminuer la fréquence de mes selles. Bien sûr la consultation et l'aide d'une nutritionniste me serait d'un grand secours... mais bon, la vie est chère et l'argent ne pousse pas du sol.

Voilà en gros les directives que je vais suivrent pour la suite du traitement et ce en espérant pouvoir continuer à voir une évolution.

Je vous laisse, plus rapidement que prévu, mais en vous écrivant, mon ventre se fait plus présent... Comme quoi, la colopathie est toujours là...


Pietro


Si vous désirez réagir à cet article, utilisez les commentaires.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Et la partie psy ?
A partir du moment où tu décides de ne pas te résigner, il faut aussi s'attaquer à ça...
Je ne suis pas guéri mais l'hypnose et la systémie m'ont et m'aident bien à inverser le processus et je bouffe ce que je veux, pas un medicament...
Pour moi c'est un probleme de gestion du stress qui dérive à l'angoisse
Et là survient la crise...

Puisses tu t'en sortir!

Anonyme a dit…

Bonjour Pietro,

Tout d'abord merci pour avoir publié tes réflexions sur ton expérience de "colonopathe". Moi aussi je souffre depuis pas mal de temps de crises aïgues de colonopathie, dûes entre autres, à une immuno-déficience acquise suite à des infections répétées de toxines du clostridium difficile. Naturellement j'ai fait tous les examens possibles et j'ai suivi des régimes alimentaires à base végétale conseillés par un immunologue et un naturopathe qui n'ont servi à rien (au moins pour traiter à la base mon problème).

Actuellement je suis très en crise, mon estomac et mon intestin sont dès le matin contractés et douloureux; je dois vite aller aux toilettes. Je suis anxieuse, je pleurs de façon récurrante et je continue à maigrir de façon innaturelle. (10 kg pendant les trois derniers mois).

A la fin de mon excursus, mon gastro m'a prescrit le même médicament (Radomex).

Je voudrais savoir si tes sintômes se sont vraiment affaiblis, si tu as eu des effets collateraux et après combien de temps le médicamlent a commencé à faire effet.

Je te remercie pour avoir écris de ton expérience, de ta collaboration et j'espère que tes infos m'aideront à résoudre ce problème.

J'espère aussi que ta santé est meilleure.

Cordialement mais pas en santé

Maria Conte

PS: je ne sais pas où tu habites mais pour info sache que à la clinique universitaire St. Luc à Bruxelles, ils sont en train d'expérimenter un nouveau médicament pour traîter la colonopathie. Je n'ai pas accepté de le faire car s'agissant d'un traîtement expérimental, il dure ± 6 mois. Mon état actuel ne me permets pas de suivre un traîtement qui pourrais ne pas fonctionner. Je l'aurais fait si j'étais plus en force (physique et mentale)

Anonyme a dit…

Bonjour Pietro,

Je viens de découvrir ce blog par hasard en cherchant sur le Net plus d'infos concernant la colopathie fonctionnelle. Je suis moi aussi "colopathe" depuis plus de 4 ans.
Je vis en Allemagne et ici les médecins ne m'ont jamais parlé de "traitement" de la colopathie. Mon médecin m'a prescript du DUSPATAL que je prends 2x par jour. Mais ce médicament n'est pas sensé guérir la maladie mais plutôt adoucir les symptômes d'irritabilités de l'intestin. Je m'efforce de manger à des heures régulières et sainement en favorisant les aliments riches en fibres et minéraux. Comme toi, j'ai passé plusieurs tests pour savoir si oui ou non j'étais intolérante au lactose et ils se sont avérés négatifs ...pourtant je ne digère pas les aliments lactés (diarhée). Je prends chaque matin une boisson probiotique accompagné d'une gelule de lactase (pour digérer le lactose) afin de fortifier mon système immunitaire.
Mais malgré ces démarches, les crises restent fréquentes et j'altèrne constipation et diarhée. C'est insupportable et je voudrais vraiment pouvoir trouver une solution à ce trouble gênant. Je remarque même que manger à l'extérieur (restaurant, etc) est à chaque fois suivi de crises intenses (ballonements, crampes, diarhées). Comme le décrit Maria, moi aussi, je cours au toilette dès le réveil. Je vais au moins 7 fois par jour aux toilettes. J'espère vraiment qu'il existera bientôt sur le marché un médicament permettant de guérir ce trouble. Le stress est naturellement un facteur déclenchant de ces crises. Mais peu importe si je suis stressée ou non, ma digestion est très lente et difficile.

sarah a dit…

bonjour a tous!

je me presente voila je m'appelle sarah je vis dans la manche j'ai 22ans je vie avc mon copain depuis 4 ans le 9 janvier 2008 j'ai arréter le tabac grosse connerie sachant ke la nicotine est un laxatif je ne me redais pas compte le 25 janvier de la meme année je me retrouve la clinique grosse douleur je ne pouvez pas me levez il n'ont rien trouver quelque jour plutard je vois mon medecin de famille qui m'annonnce que j'ai une colophatie fonctionnel debut de la grosse galére mon traitement etai a l'epoque librax tres efficace car j'etai en pleine depression du a l'arret du tabac. bref douleurs crampes constipation et diarhée par alternance j'ai du arreté de travail trop honteuse j'avais des gaz devant mes collègue 1er aout coloscopie examen pas desagreable puisqu'on ne sent rien c'est le lavement qui ma choquee et aujourd'hui sa m'ai rester graver dans la tête bref rein a la coloscophie le medecin me donne météoxane avec ultra levure 200 mg par jour et me dit de perdre 10 kg aujourd'hui j'en es perdu 7kg je me sens mieux je ne suis plus depressive je n'ai plus de crampe mais la constipation et la diarhée et toujours la malheureusement j'ai tjr mon traitement mon souhait et d'avoir un bébé avec mon concubin mais je me pose des questions

je ne peux plus partir en vacances prevoir des sorti avc des amis a cause des crise car mes crise sont associé a des coliques tres douloureuse

je pense avoir a faire avec un toucheur car je suis tres croyante croyer vous que cela marcherai merci de me repondre?????

Anais a dit…

Bonjours moi j ai 19 ans et sa fait un ans que je suis colopathe en plus de sa j ai eu une gastrite Rosine chronique super estomac plus intestinc génial j étais une fille pleine de vie qui ne tenais jamais en place maintenant tout et différent je suis fatiguer même si je dort bien mon organisme me fatigue et de plus je ne sort que pour le boulot et le sport quand la douleur est supportable je vais bientôt allez voir un dieteticien et faire des examen complet endoscopie etc... Je trouve déplorable que aucun Medecin nous croit quand on leur dit qu on a mal ok le stress et un facteur moi ces sa qui ma declancher ma gastrite mais même quand tout va pour le mieux j ai mal ... J ai entendu dire quand amerique les Medecin étais en avance sur les traitement en France on dirais qui sans foute tant que ces pas mortel mais vivre comme sa ces pas une vie non plus ... J aimerais avoir quelque conseils je désespère parfois merci a vous bises.