vendredi 26 janvier 2007

Colonoscopie - Mon examen en détails

Et voilà une bonne chose de faite.
Ce jeudi 25 janvier était le jour de mon dernier examen du moment, ma seconde colonoscopie.

Récit d'un examen pas comme les autres.

Avant tout, il faut savoir qu'une coloscopie demande une préparation qu'il est impératif de respectée à la lettre.

Une semaine avant l'examen, il faut commencer un régime dit "sans déchets". Il s'agit de supprimer certains aliments de son alimentation comme les légumes, les fruits mais aussi les céréales et les féculents complet (pain, riz, etc)

Sont autorisé les viandes, le poisson, la volaille, les pommes de terre et surtout boire un maximum d'eau chaque jours.

Jusque ici, il n'y a aucunes difficultés.

Selon moi, le plus dur est le nettoyage des intestins, la purge.

La veille de l'examen, au matin il faut boire un bouteille de Fleet Pospho-Soda.
Il ne faut pas hésiter à prendre du Motilium pour éviter un maximum les nausées.
Pour ma part, j'ai eu beaucoup de mal à ingurgiter cette préparation. J'ai vraiment du faire de gros efforts pour terminer complètement le Fleet.
En plus des nausées, j'avais de fortes crampes à l'estomac.

Il est toutefois possible de séparer la prise en trois verres de jus de pomme.

Une fois tout avalé, il faut prévoir de marcher et surtout d'avoir accès à des wc pour un bon moment. Il est aussi possible d'appliquer une crème comme la Vaseline sur l'anus pour ne pas être trop vite irrité et éviter les saignements.

A 17 heures, j'ai du reprendre la deuxième bouteille de Fleet Phospho-Soda.
Toujours avec le jus de pomme.

Aux alentours de 21 heure, il faut prendre le Colopeg qui est un un autre laxatif.
Lui aussi de mauvais goût, il est quand même possible de l'assimiler à un liquide clair comme de l'eau parfumé, de la menthe non coloré où encore, comme moi, de l'eau sucré.
Mais à la différence du Fleet, le Colopeg doit être dilué dans 75 cl de liquide.

Attention, il est très important de ne pas prendre de liquide coloré (menthe verte, etc). En effet les colorants peuvent déteindre sur vos intestins et donc annule votre examen et vous amène à le reconduire et donc, recommencer entièrement la préparation.

Encore une fois, la marche est la meilleure chose à faire pour activer le produit.

Le dernier Colopeg fut pour moi à 4 heure du matin.

Une fois les deux Fleet et les deux Colopeg avalés, on peux se dire que le plus dur est fait.

L'examen en lui même est totalement indolore. Sous anesthésie générale, je n'ai rien senti. Je me suis réveillé à mon retour en salle de réveil.
L'après examen est lui beaucoup plus désagréable. Avec des intestins rempli d'air qui provoquent des crampes et dont la seule façon de se débarrasser est de faire des gaz.
Assez gênant.

Mais bon, voilà une bonne chose de faite.

Attention, ne prenez pas le volant de la journée car en cas d'accident votre assurance peut ne pas vous couvrir.



Vous voulez réagir à cet article, utilisez les commentaires.

20 commentaires:

bzh a dit…

j ai vecu la meme chose c est horrible surtout c es 2 l a boire

Johan a dit…

Merci.

Il y a quelques semaines, j'ai appris que je devais passé par une coloscopie ce jeudi 8 février et rien que l'idée me faisait vraiment peur.
J'ai donc cherché des infos et des témoignages sur le net et j'ai découvert votre blog qui m'a vraiment aidé à accepter l'idée de la coloscopie et surtout votre expérience m'a permis d'être plus cool le jour de l'examen.
Je n'ai pas encore les résultats, mais mon médecin est venu me voir en salle de réveil et m'a dit qu'il n'a rien vu de grave.

Je trouve ce blog une bonne idée, vraiment! Continuez.
Encore merci!

Johan.

Anonyme a dit…

Bonjour , je suis en plein dans ma diete de 2 jour avant de passer la colonoscopie ta diete est pomale differente de moi quoi que un peu moin radicale la mienne consiste a 2 jours sans rien a manger ( seulement eau ou jus clai et consome avec jello) je peut toutefois prendre du ensure ou boost pour compenser jai uun fleet soda a boire par jour et un supositoire par jour aussi .Et pour moi aussi de lire votre temoignage ma permis de ne pas etre stresser , c vrai que c une bonne idee et cotinuer moi par exemple au lieu du jus de pomme jai mieux du fruitopia( qui est tres sucre) et malgre les nausee vraiment terrible je peut dire que c mieux que les liquide que jai deja eu a boire auparavent! Jai juste uine question moi pendant lexamen je naurais pas danesie seulment un clamant et un anti-douleur , penser vous que ca lauras le meme effet? Malheuresement dans mon cas je sais deja ce que jai jai la maladie du crohn , le test est uniquement pour savoir a quelle stade je suis rendue dna sla maladie!
merci bcp
sonia

Pietro a dit…

Anonyme,

La maladie de Crohn... Je ne peux que te dire 'courage'! Si j'ai pu par le blog répondre à tes questions et tes engoisses, je suis content. Pour ce qui est de la coloscopie, ton traitement est pour le moins radical. Mais bon, dis toi bien qu'il faut ce qu'il faut!

Au niveau de l'examen lui même, j'ai eu l'occasion de discuter avec des personnes qui ont eu qu'un calmant. Dans l'ensemble il paraît que ça va, c'est vraiment génant, mais pas trop douloureux.

Par contre, pourquoi ne pas demander à ton médecin au préalable si tu n'aurai pas à droit à une anésthésie, même légère?
Qui ne tente rien n'a rien.

Courage et donne nous vite de tes nouvelles.

Pietro

martine a dit…

Bonjour a tous
je m appelle MARTINE mon travaille est justement d acceuillir les patients et de les prepares pour une colonoscopie ,si vous avez des questions ,je peus vous aidez.....
a bientot

Anonyme a dit…

Bonjour je fais une coloscopie lundi 21 mai et j ai un peut peur pas pour la colo mais pour le traitement qu ils donne avant pour nettoyer les intestins j ai peur d avoir mal au ventre et je ne supporte pas.Es ce que ca fais mal?

Pietro a dit…

Bonjour Anonyme,

Merci de ta visite sur mon blog, j'espère que tu as pu y trouver des réponses à tes questions.

En ce qui concerne ta colonoscopie, tu ne dois pas avoir peur du lavage intestinal, ce n'est pas réellement douloureux. Si tu suis bien le régime sans déchets les jours qui précèdes ton lavage, il n'y a pas de problème.
Cependant, il est bon de dire que les solutions ne sont vraiment pas bonnes, d'ailleurs je trouve que boire les produits est ce qu'il y a de plus difficile!
Ils ont un goût infecte... Mais on est obligé de passer par là.

Comme je te l'ai dit, cela ne fais pas mal, mais ce n'est pas sans désagrément! Crampes, estomac, sensation de vommissement...

Petit truc, pour ne pas avoir trop envie de vomir, n'hésite pas à prendre de l'Imodium 30 min avant de boire (c'est contre la nausée).

Voilà, je te souhaite beaucoup de courage et si tu as d'autres question, n'hésite pas.

Pietro

Anonyme a dit…

Bonjour

Ce commentaire s'adresse à Martine.
Hier j'ai su que je devrais "subir" une colonoscopie. J'ai très peur. Je ne suis pas résistante à la douleur.
Pouvez-vous me conseiller, Martine ou quelqu'un d'autre pour que tout se passe le mieux possible.

Je n'ai pas l'impression que le calmant sera efficace pour moi; par contre l'anesthésie semble aussi comporter aussi des désagréments au réveil. J'attend vos commentaires avec impatience.

Merci

F a dit…

Bonjour

Ces commentaires s'adressent à Martine (puisqu'elle travaille dans le milieu, mais si quelqu'un d'autre peut aider, j'apprécierais).

J'ai su hier que je devrais subir une colonoscopie. J'ai très peur. Habituellement je ne suis pas très résistante à la douleur.

Je n'ai pas l'impression qu'un simple calmant sera efficace pour moi; l'anesthésie générale comporte aussi des désagréments au réveil.

Que me conseillez-vous pour que toute cette expérece se passe le mieux possible.

Merci de vos conseils que j'attend avec impatience.

F.

jo a dit…

Bonjour à tous,

Si quelqu'un peut me rassurer sur differentes choses:

Je dois faire l'examen d'une coloscopie le 19 juillet prochain.
Le gastro m'a dit qu'il vaut mieux verifier car j'ai des douleurs du cote gauche versd l'aine. Première question: Pensez vous que je dois passer par cet examen car je ne suis pas très rassuré, peut être que ça peut passer tout seul...
Ensuite si je décide d'y aller, je dois effectivement faire un régime sans résidus mais trois jours avant et je ne suis pas déconseillé à prendre des féculents par contre, qu'en pensez vous?
Troisième question, c'est que je me demande si je fais cet examen sans être endormi?Ou s'il vaut mieux le faire fortement conseillé sous anesthésie générale? J'ai un peu peur de l'anesthésie générale car je ne m'imagine pas m'endormir et vient avec toutes les questions liées à l'anesthésie ( produit bien dosé, bien supporté, douleurs au réveil...)
Si vous pouvez me rassure pour toutes ces questions que je me pose ce sera super c'est dans une semaine environ. Merci d'avance

Anonyme a dit…

Salut,

Je dois passer par la aussi.
A ce que le medecin m'a dit ca devrait-etre une colonoscopie "pas profonde"... C'est pour verifier les lesions dues aux H.... Et oui!

Le truc pas profond, je n'y crois pas... Il semble aussi qu'au Canada il ne fassent pas d'asthesie generale... Et moi... Sans anesthesie, ce ne sera pas la peine... J'ai tellement peur...


Voici ce que dit la feuille du doc:
-Intestin completement vide
-Acheter une bouteille de phosphate de sodium et une de citrate de magnesium (citromag)
-Le jour avant la colonoscopie aucun aliment n;est permis (juste des liquides clair)
-Le jour avant la colonoscopie: a 2pm boire la bouteille de sodium (avec les liquides)
-Le matin de l'exam a 5h00 am boire le citrate.


En bref, voici comment je vois les choses:
-Crever de faim pour 24h (voir meme plus)
-Boire des boissons degeux et avoir l'envie de passer aux toilettes toutes les 10 minutes
-Avoir mal pendant ET apres l'examen
-Rater deux jours de boulots minimum...

Desolee, mais loin de vouloir etre negative, j'ai la peur de ma vie quand meme.

Si vous avez des infos qui peuvent me rassurer... GO ahead!

Merci...

C.

Sté a dit…

Bonjour à vous,

Bon et bien il n'y a plus eu de messages depuis le 16 novembre dernier mais je tiens à vous faire part de mon expérience coloscopique de ce matin....

Plus d'angoisse que de mal pour ma part. Etant d'une nature extrêêêêmement anxieuse (d'ou la colo, pour vérifier si il s'agissait bien de colopathie fonctionnelle), j'en faisait tout un drame. Mais 1 journée de diète passée, 2 flacons de Fleet absorbés (le premier est bien passé, mais le second bonjour les nausées, mais j'ai pris mon courage à deux mains....) et loin de passer toute la nuit sur les WC, (entre 5 et 10 fois après chaque flacon, soit régulièremet pendant environ 1h30, j'ai donc pu passer une bonne nuit quand même), j'était prête pour la clinique. L'angoisse revenue au moment de passer l'examen, on me pose un catéter, je descend en salle d'examen, on me dit de m'allonger sur le coté gauche, et hop, plus rien.......... Je me réveil le ventre endolori, (mais c rien comparé aux colites), et avec de nombreux gaz qu'il faut expulser.... Voilà, a présent c'est terminer et surtout on m'a dit que je n'avais rien (Grr.. tout ça pour ça... mais bon il vaut mieux y passer au moins on est fixé après...)Par contre il reste une douleur dans le bas ventre... mais je pense que ça passera.

Voilà je voulais vous faire part de mon expérience pour vous dire que ce n'est pas quelque chose de traumatisant...(avec anésthésie) et j'espère que vous serez un peu moins anxieux à l'idée de passer une coloscopie.

Anonyme a dit…

Conseils tres interessants. A quand la suite?

marieno a dit…

Et bonjour. Je m'appelle Marie-Noëlle. Il y a deux jours, j'ai passé à la Clinique Jules Verne à Nantes une coloscopie et une fibroscopie. En 2004, j'ai fait un ulcère à l'estomac et il y a trois mois. Depuis quelques années j'ai des diarrhées mais très espacées et là depuis trois mois elles sont devenues plus que récurrentes. J'ai donc pris l'initiative puisque mon médecin traitant ne faisait rien de prendre rendez vous avec le gastro entérologue qui m'avait pris en charge en 2004. Très gentil, il m'a d'abord rassuré et nous avons fait le point sur mes symptomes, les traitements que je prends et mes antécédents familiaux. A savoir que mon papa a subi en 99 une colectomie partielle pour diverticules et micro polypes. Ma soeur on lui a retiré un polype il y a cinq semaines. Devant mon inquiétude et une gêne surtout au niveau de l'oesophage lors du passage des aliments, il est décidé d'effectuer une fibroscopie et une coloscopie. L'attente a été longue : presque un mois.

marieno a dit…

bonjour. Je m'appelle Marie-Noëlle. Il y a deux jours, j'ai passé à la Clinique Jules Verne à Nantes une coloscopie et une fibroscopie. En 2004, j'ai fait un ulcère à l'estomac et il y a trois mois. Depuis quelques années j'ai des diarrhées mais très espacées et là depuis trois mois elles sont devenues plus que récurrentes. J'ai donc pris l'initiative puisque mon médecin traitant ne faisait rien de prendre rendez vous avec le gastro entérologue qui m'avait pris en charge en 2004. Très gentil, il m'a d'abord rassuré et nous avons fait le point sur mes symptomes, les traitements que je prends et mes antécédents familiaux. A savoir que mon papa a subi en 99 une colectomie partielle pour diverticules et micro polypes. Ma soeur on lui a retiré un polype il y a cinq semaines. Devant mon inquiétude et une gêne surtout au niveau de l'oesophage lors du passage des aliments, il est décidé d'effectuer une fibroscopie et une coloscopie. L'attente a été longue : presque un mois. Et voilà le grand jour est arrivé.

marieno a dit…

Suite : Lundi soir je fais comme si de rien n'était. Je pars chercher mon grand à l'école et mon fils chez la nounou. Je m'occupe un peu d'eux mais je ne cesse de regarder la pendule. Ma maman arrive car on m'avait dit que je passerais la soirée aux toilettes. Et j'ai bien fait. La nuit d'avant j'ai encore été prise de coliques et de diarrhée et je n'ai rien avalé depuis la veille au soir. Et je n'ai toujours pas faim. A noter que pour bien faire j'ai déjà éliminé de mon alimentation tous les fruits et légumes, le pain, le lait depuis huit jours. 19 h : heure fatidique. Je débouche le fleet phospho soda. A priori ça n'a pas d'odeur particulier. Je le verse dans mon verre et je rajoute l'eau. Première gorgée. Je suis saisie de nausée alors que j'ai pris quinze minutes avant le motilium. Mais je me dis "courage" et j'avale une grosse seconde gorgée puis la troisième avec la tête en arrière pour ne rien sentir. Elle parait interminable car j'ai quand même mis pas mal d'eau. Puis le verre terminé, j'entame immédiatement ma bouteille d'un litre et demi. Je n'ai qu'à attendre une demi heure et tout d'un coup la machine se met en marche.

marieno a dit…

Je cours aux toilettes. Puis une seconde fois, puis encore trois, et là je ne compte plus. Jusqu'à ce que mon anus s'enflamme et que je suis tordue de douleurs. Et puis après je vais dire peut être une trentaine de passages aux toilettes vers 21 h tout s'arrête et je profite de mon film normallement. J'essaie la respiration profonde pour ne pas vomir. Dodo 23 h 00. Et je me relève en pleine nuit ça me reprend. Mais là ça va nettement mieux. Liquide clair. 6 h 45 debout. Mon grand est déjà réveillé. Je n'attends pas que les autres se lèvent car je me sens mal et je préfère prendre mon fleet seule dans le noir. Je prend mon courage à deux mains et dans un sursaut de courage j'entame le verre. Au petit dej infecte mais cette fois je le bois d'un trait. Seul problème j'ai oublié le motilium. J'entame les 1 litres et demi que je dois boire en 1 h 30. Je me trouve très courageuse et je suis fière de moi. Ma mère se lève je suis déjà sur le trône. Quinze minutes après avoir bu la potion magique je me vide encore. Mais là bizarre c'est à nouveau marron ????? Bref je continue et puis à nouveau du liquide clair. Puis je me sens très très très mal et je vois tout tourner. Je crie : où est la cuvette ? Ma mère me la tend et je file aux toilettes. Et là je me vide par les deux trous. Au total 400 ml vont sortir de ma bouche que je calcule grâce à une bouteille vide. J'appelle immédiatement le service ambulatoire qui m'accueille super gentiment et me rassure. Une infirmière me laisse jusqu'à 10 h pour tout finir. Et me dit de ne pas m'inquiéter. Elle me demande comment est le liquide qui coule de mon anus et me dit que c'est bien. 9 h 30 je file dans ma douche bien chaude. Je commence par un savonnage et un shampouinage normal et puis douche à la betadine rouge. Je sors je m'habille je n'en peux plus d'attendre. J'ai rv à 11 h 30 car mon gastro veut d'abord faire une écho à jeun. Y'a pas de mal je n'ai pas mangé depuis quatre repas. Mais je n'ai toujours pas faim, j'ai mal au ventre et j'ai envie de vomir.

marieno a dit…

J'arrive à la clinique tous mes papiers sont faits. J'attends quoi une demie heure et le gastro m'accueille. Il me demande comment s'est passée la purge et je lui raconte tout. Il me dit "vous avez vomi, ne vous inquiétez pas ça arrive très fréquemment". Il me fait un grand sourire et m'invite à m'assoir d'abord pour discuter un peu. Puis me fait passer dans l'autre cabinet. Je monte mon tee-shirt, il met son gel, c'est froid. J'ai froid je me sens bizarre. Il commence à appuyer avec la sonde j'ai un peu mal. Mais après la purge ça ce n'est rien. Puis il me rassure un peu plus en me disant : là je ne vois rien de méchant. Et vos intestins sont bien vides. Super j'échappe au lavament de sécurisation. Puis je passe à l'accueil régler l'écho et avec un large sourire il me dit "à tout de suite". Je monte en ambulatoire. Je passe à l'accueil mon dossier est déjà prêt. Je patiente en salle d'attente et une jeune femme très sympa vient me chercher et m'amène dans ma chambre. Avec tact elle me redemande si je vais bien si je suis

marieno a dit…

bien à jeun je lui explique avoir eu un train de fièvre la veille mais que le médecin est au courant et que nous avons quand même maintenu l'examen. Elle prend ma température. Tout va bien 37,3°. Elle m'invite à me déshabiller et elle revient prendre une tension. Elle m'explique que ça ne devrait pas être long. Elle ne me donne rien je suis assez zen. Je m'endors car je n'ai presque pas dormi en deux nuits. Et puis ça frappe. Une brancardière vient me chercher et me dit "c'est l'heure on vous monte". Elle baisse mon lit et ça défile dans le couloir. La porte du bloc s'ouvre. Et elle me dit "bon courage à tout à l'heure". Un jeune homme m'accueille me fait redire mon prénom mon nom ma date de naissance. Il est charmant et me met tout de suite à l'aise. Il m'emmène dans une autre salle patienter avant qu'un autre jeune homme se présente et me dit "Alors ? Comment ça va ? Je suis infirmier et je vais vous poser la perf. Ok
lui dis-je. Et pendant qu'il me badigeonne d'alcool ma main après avoir regardé les veines du bras il me parle doucement me demande comment j'ai vécu le lavement et lui aussi me dit de me rassurer que j'ai fait le plus dur. En 2 minutes il a piqué comme un Dieu. Je n'ai presque rien senti à peine une piqure d'insecte et encore.... Désormais je sais que ça va bien se passer. Il me quitte et je discute avec la dame qui est à côté de moi. On parle des raisons du pourquoi on est là. Et la dame est emmené au bloc. Là mon anesthésiste arrive et je lui dis "tiens ça devait être le dr G...........". "Il a été retenu dans une réunion m'explique t-il c'est moi qui vais vous endormir. Tout va bien ? Vous vous sentez comment ?" Et comme à l'autre je lui raconte tout. Il me dit qu'on va y aller dans deux minutes. Me demande encore si je ne fais pas d'allergie. Et en deux minutes on me rentre au bloc. Là je vois mon gastro qui me dit "vous voyez je vous avais promis que vous n'attenderiez pas trop longtemps !". Il est gentil et me rassure. Le jeune homme de tout à l'heure est là. Il me demande de m'allonger sur le côté gauche. Ca remue derrière moi et il se penche et me dit "je vous met une sonde nasale pour respirer. C'est plus commode. Et puis il enchaine avec le truc qu'on met dans la bouche pour bloquer les dents. Je me sens bien. Il bloque le truc derrière ma tête. Et une dernière fois je le sens se pencher en avant. Il me dit "On y est je vais vous endormir". Il prend ma main et j'ai l'impression qu'il touche au cathé mais c'est bizarre je ne sens aucun produit pas comme la dernière fois. Ca n'est pas froid ça ne monte pas dans mon bras mais soudain je sens mes paupières lourdes et boum... Le trou noir. Je suis en salle de réveil. J'entend du bruit autour de moi, pas mal de gens. Mais là je ne me sens pas à l'aise. Je dégaze à toute vitesse. Je sens que je n'ai même pas besoin de pousser, ça vient tout seul. C'est agréable presque mais ca coule en dessous moi. Une infirmière qui a vu que je n'étais pas à l'aise vient m'aider. Je lui dis ça va pas je suis mouillée.

marieno a dit…

Elle me demande de me tourner et me répond "effectivement vous perdez de l'eau, rien de grave je vais vous changer la protection". Puis je sens mon brassard qui se gonfle. Et un visage connu arrive à moi. C'est l'anesthésiste qui regarde mes constantes et ma tête et me dit "c'est très bien on va pouvoir vous remonter dans votre chambre". C'est fini et bien fini. Je respire enfin. Dans ma chambre on vient m'apporter de quoi manger : des galettes st michel, du pain, du beurre, du fromage, un yaourt, une compote, des biscottes de la confiture et le clou un bon jus de pomme et de l'eau que je bois. Mais à part les deux gâteaux et un peu de pain et du fromage je n'arrive rien à avaler. Je me rendors. Une infirmière vient prendre ma tension et me laisse jusqu'à ce que ça reffrappe. Le gastro. Un grand sourire au bord des lèvres me dit "rien ! je n'ai rien trouvé, j'ai exploré votre oesophage, votre estomac, tout va bien. Votre colon par précaution nous avons gratté pour prélevé des échantillons à biopser. Mais franchement je ne suis pas inquiet du tout". Pas une hernie, pas un polype et pas un diverticule, il n'a rien trouvé. Je le remercie et il me dit "c'est ça aussi le début de la guérison" et il s'en va. Alors comment expliquer ces diarrhées, ces coliques, cette perte de poids ? Mystère !!! mais ce que je peux vous dire c'est que je ne regrette rien, sauf ce goût infame du fleet phospho soda mais ça passe très vite et le reste ma foi ce n'est rien vraiment rien. Toutefois si demain on m'annoncait que je devais y repasser bah voilà quoi...