mercredi 10 janvier 2007

Ma colopathie fonctionnelle (côlon irritable)

J'en avais marre de lire un peu partout que le ventre est le mal du siècle, qu'il touche plus de 200 000 personnes, et blablabla....
Moi dans mes connaissances, j'ai toujours été le seul à souffrir, à ne plus vivre.
En effet, cela fait plus de 7 ans, que je souffre le martyr sans vraiment savoir pourquoi. J'ai bien fait quantités d'examens, gastroscopie, prise de sang, culture de selles, coloscopie et j'en passe.
Le seul résultat de tous ces tests est la coloscopie, j'aurais des sortes d'aphtes sur plus plus de 15 cm à l'intérieur du côlon...
J'ai été traité pour, mais le mal est toujours là.
Avant tout, je dois dire que j'ai toujours été régulièrement à selle, plusieurs fois par jour. Mais rien de grave, cela ne m'a jamais dérangé car si je n'avais pas le temps ou l'accès au wc, je reportais à plus tard, sans soucis.
Depuis, cela s'est compliqué!
Aujourd'hui, une crise signifie pour moi: Douleurs insoutenable dans le bas ventre, côté gauche. Je suis plié en deux (impossible de m'allonger ou de marcher) j'ai l'impression que je vais mourir, que mon ventre va littéralement exploser!
Ce sont des spasmes car cela dure de quelques minutes à ... . Pour se calmer et après mieux revenir.
Lorsque je suis en crise, il me faut obligatoirement des wc!
Je peux passer dessus, plus de deux heures non-stop, à vouloir mourir, ou prendre un couteau, m'ouvrir le ventre en me disant que la douleur ne sera rien comparé aux spasmes.

Je suis donc plié sur les wc, avec des difficultés à respirer et mon poing droit enfoncer dans mon bas-ventre gauche. Pousser dessus me fait du bien.
Et bien sûr c'est la diarée, qui me quitte sous la pression de la douleur.

Lorsque j'arrive à reprendre mes esprits, je me lève pour m'asseoir contre le dossier de mon lit, en attendant la crise suivante. Car elles viennent toujours par deux.
La deuxième passée, je me sens enfin un peu mieux.
Entendons nous, il n'est pas question que je me lève du lit, j'ai toujours une douleur permanente dans le bas-ventre! Il y a juste que je ne dois plus aller au wc.
Ce qui est déjà en cas de crise, croyez moi, une belle victoire.
La fréquence de ces moments me sont variable, mais je dirai que minimum une fois par semaine elles me rendent visite.
Il y aussi leurs copines (entendez les crises plus légères) qui elles viennent, presque tous les jours...
Génial pour planifier des trucs, n'est ce pas!
Le matin, je me lève et deux cas se présentent à moi, soit:
- Je suis patraque et je sais déjà ce qui m'attends...
- Au saut du lit, je suis en pleine forme, je me lave, me prépare et au moment de, ou à peine passé la porte, une douleur arrive de nul part pour me rappeler à l'ordre!
Il va sans dire que toute ma vie et celle de ma femme, se sont tournés vers mon ventre. Ce qui crée pas mal de disputes.
Un vrai cercle vicieux!

J'ai du arrêter mon boulot et aujourd'hui, bien que hyper motivé, je n'ose reprendre le chemin professionnel. Je consulte les annonces, mais je n'ose aller plus loin, car il a toujours la peur de la crise!
Je me vois mal avec ce problème travailler et m'absenter sans cesse. Mais surtout avoir une crise devant des clients.
J'ai raté beaucoup de chose dans ma vie à cause de mon ventre ET de la peur de la crise de ventre, j'ai annulé beaucoup d'engagement car la peur était trop grande.
Malheureusement, les gens ne comprennent pas! Même ma famille à mis du temps avant de reconnaître que je souffre pour du bon, que tout ça n'est pas du cinéma!

Quand le médecin vous dit, il y a rien monsieur, mais que vous, vous êtes là sur votre trône à vouloir mourir... Qui croire, la médecine ou son corps?
Ce 5 janvier, j'ai pris un rendez vous avec un professeur en gastro entérologie, qui donne des conférence un peu partout, publie des articles et a été plusieurs fois récompensé.
En espérant que son prix en vaut ma guérison...
Voilà, tout ça pour dire que j'en ai marre de regarder la vie, MA vie passer devant moi, j'en ai marre d'avoir peur, marre d'en avoir marre.
A 24 ans, je veux vivre.
Pour information, niveau médicament, je ne dispose que de Buscopan qui est un antispasmodique.
J'espère avoir plus fort après la visite chez le médecin.


Et vous, quel est votre malheur?



Vous désirez réagir à cet article, utilisez les commentaires.

37 commentaires:

Anonyme a dit…

Un livre a été écrit au sujet de votre cas. Il rapporte la solitude et un certain degré d'incompréhension de l'entourage, parfois des médecins.

La tête le ventre et le médecin
Odin éditeur
par Paul Zeitoun

Arnaud a dit…

Bonjour,
Je n'ai jamais souffert du ventre, et les 30 premières années de ma vie se sont tenues éloignées de la moindre douleur jusqu'au jour où une crise m'est tombée dessus : sigmoidite aigue. Direction l'hopital, j'y suis resté 15 j. Puis retour à la normale. Qq mois plus tard re crise. Et ainsi de suite pendant 2 ans. On m'a finalement opéré : on m'a retiré 45 cm de colon. Et depuis ma vie est un enfer.

Plusieurs fois par semaine (parfois quotidiennement) mon ventre se met à gonfler, j'ai l'impression que qq chose bloque dedans et je ressens d'importants spasmes. Je suis obligé de m'aliter, de me mettre dans une position particulière (trouvée à force de tatonnements), et d'attendre que ça passe en maudissant le monde... j'ai l'envie d'ouvrir mon ventre, d'aller y chercher ce qui me fait mal et de l'en sortir...
Une coloscopie a permis de poser un diagnostic : colopathie fonctionnelle... due à l'infection que j'ai eu et à l'opération.
C'est comme si mon ventre n'était plus que douleur... une immense zone sensible à tout, qui souffre en permanence...
Les médicaments, anti spasmodiques et compagnie ne soulagent quasiment pas...et je sais (de mon médecin) que je souffrirai ma vie durant...
Courage !

parmontsetparvents a dit…

Le mal de ventre est expliqué et commenté dans un ouvrage où les situations d'urgence ou non, de mal récent ou chronique sont expliqués. Les auteurs sont PAUL ZEITOUN professeur de gastroentérologie et ANTOINE LEMAIRE, généraliste et journaliste. Leur ouvrage s'appelle :
MAL DE VENTRE - COMPRENDRE ET AGIR.
Josette Lyon édit.
Ce livre ne prétend pas vous guérir, mais aider à comprendre.

Rémy a dit…

Je donne mon avis bien que je ne connait peu le sujet d'un point de vue médiacal ^^.
J'ai aussi eu des douleurs au ventre, très fortes, me pliant en deux.
Récemment automone (vive mon ptit apparte), j'ai "réappris" à vivre (détail important ;)), et je me suis aperçu que c'était un aliment précis qui me faisait mal au ventre : l'ail
depuis que je n'en mange plus, je n'ai plus aucun problème !
Mon père à le même problème avec le melon.
Moi je te conseil d'étudier' ton alimentation, voir ce que tu mange souvent, essayer de faire des liens entre tes ingrédients de plat et tes crises (chez moi il fallait quelques heures après ingestions pour que le mal arrive)
Voila je sais pas si je t'aide, en tout cas j'espère un peu
COURAGE

SAN a dit…

Salut, voila, j ai tapper mal de ventre extreme sur google et je suis tombé ici, j ai lus ce que tu vis, et ca ressemble baucoup a ce que j ai, mais je crois pas que ce soit la meme chose, moi ca ne fait que depuis 2 mois et j ai mal en bas du ventre, mais quand je te dis mal, c est comme toi, je serre moin poing tellemant fort que je fini par saigner a cause de mes ongles qui rentre dans la chère, ces spasme viennent sans prevenire, et c est tout les jours, je suporte la douleur et j en es marre, le medoc que m as donner le medecin sert a rien, il crois que j exagere, alors que je suis jeunne 23 ans, j ai fait un accident de moto avec fracture ouverte a l avant bras, et je me plaignais pas, j ai violamant mal, comme si le bas de mon ventre ce dechire en deux, le sexe n en parllons pas... Voila tu te demande pk j ecris tout ca, je voulais savoire si tu avais mal pendant la nuit, et que certaine position te font plus mal que d autre...? Merci d avance et exusez pour l othographe mais je suis pas du tout francais et ne vis pas en france, j ai etudier a l ecole comme 3 em langue

Pietro a dit…

Salut San,

Je tiens à te dire que j'ai bien connu cette situation, cette douleur. J'ai eu tellement mal que je n'avais plus qu'une envie, m'ouvrir le ventre au couteau... de toute façon, la douleur serait moins forte.
Envie de pleurer, de hurler ma douleur, mais sans y arriver, faute de force toujours à cause de la douleur.

Seul, dans l'antre de mes wc.

La nuit n'était que poudre au yeux, la douleur était si intense que je la ressentais dans mon rêve, ensuite je me levais pour courir au wc.

La seule position possible est d'être assis, les jambes replier sur moi même avec mon bras gauche enfoncer dans mon bas ventre. Surtout pas coucher!

Même au lit, toujours assis.

Heureusement, depuis quelques temps cela va mieux (après toutes ces années). Je suis toujours en traitement et ce pour au moins encore 2 ans. Mais ce n'est pas grave, tant que je ne vis plus de crise, je suis même d'accord de le prendre toute ma vie ce médicament.

Mon conseil est de foncer voir un médecin et si il te crois pas, va voir un autre. Moi non plus on ne m'a pas cru directement... Entendre qu'on exagère! Pfff.

Bon courage,

Pietro

marco a dit…

bonjour a tous

voila je me décide a vous écrire car je viens de voir de nombreux témoignages qui me touchent vraiment,j'ai 32 ans je souffre moi aussi de colopathie fonctionnel,cela fait 7 ans que cela dure, tout a commencé avec des maux de ventre terrible, toujours le matin et entre 7h et 8h, et comme tout ceux qui ont déja parler de ce probleme et bien il n'y avait qu'une seul chose a faire, c'est a dire aller aux toilettes , pour évacuer et surtout subir un mal de ventre terrible , tellement terrible que plus d'une fois j'ai cru que j'allai tomber dans les pommes, et d'ailleurs je l'esperai, me disant qu'au moins une fois évanoui je ne sentirai plus cette douleur atroce...mais ça n'est jamais arriver, alors il a fallu supporter ça tout les matins pendant plusieurs mois, sans parler des attaques de stress et de panique ..;au bout d'un an ça c'est calmé un peu et la maintenant j'alterne...il y'a des mois ou ça va mieux et d'autre ou le mal revient, a chaque fois que cela va mieux je me dit qu'il y a peut etre un espoir, que la fin de mon calvaire va enfin arriver, et non ça recommence...je n'en peu plus je suis a bout moi aussi...j'ai passé tout les examens qu'il fallait pour entendre le médecin me dire la meme chose qu'a vous tous , c'est a dire : ne vous inquiétez pas monsieur ça n'est pas grave, ça n'est qu'un colopathie vous n'en mourrerez pas... PAS GRAVE!!!!... mais se rendent t'ils comptent de ce qu'ils disent..je n'ai plus de travail car il m'est imossible de travailler dans ces conditions, ma vie social est terne, car forcément je ne vois plus beaucoup d'amis et je sors peu, toujours peur d'avoir des crises..avoir des activités devient difficiles...alors franchement pour moi c'est presque pire que la mort ça, je n'ai pas envi d'etre un zombi toute ma vie, on me dit qu'il faut que je vive avec mais comment...comment vivre quand vous vivez constamment avec une épée de damoclès au dessus de la tete, non messieurs les médecins on ne vie pas, on survie....j'ai eu moi aussi tout un tas de médicament qui ne m'ont rien fait : antispasmodique levure etc etc..alors voila heureusement j'ai à mes cotés aujourd'hui une petite amie qui ne me juge pas et comprend mon probleme, ça m'aide beaucoup mais hélas ne soigne pas mon mal...j'avais juste envi de pousser ce cri du désespoir car je crois que toutes les personnes qui sont touchées par cette maladie souffrent et souvent en silence de peur qu'ont les juges ou qu'ont ne les comprennent pas...aujourd'hui je vais continuer a me battre car la médecine avance et j'espere qu'un jour il finiront par trouver le remède miracle, alors j'attend ce jour avec impatience...et enfin je finirai par dire a toutes les personnes qui sont comme moi qu'il faut continuer a se battre a ne pas baisser les bras meme si certain jours surtout les jours de crises on ne crois plus en rien..."après la pluie vient le beau temps " dit le proverbe...alors il est temps que la médecine nous laisse entrevoir un coin de ciel bleu..bon courage a tous
et si vous avez des infos ou des traitement que vous avez essayé et qui vous aide merci de me le faire savoir, je ne suis pas contre un peu d'aide MERCI d'avance

Anonyme a dit…

Bonjour,

J'ai aussi supposément une colopathie fonctionnelle. Les médecins emplois ce terme quand ils ne savent pas ce que vous savez. J'ai déjà passé tous les test... coloscopie, test sanguins, analyses de selles, gastro, etc... Mes problèmes viennent par crises. Elles sont souvent reliées à des événements stressants, des situations inconfortables. Il n'en est pas moins que j'ai de la difficulté à manger, tout me donne mal au ventre, diarrhée, fatigue. Je me suis tourné vers les produits naturels et les médecines alternatives. J'ai déjà ét bien pendant près d'un an après avoir passé des test sanguins et avoir découvert des allergies alimentaire comme le boeuf, le café et des colorants alimentaires. Mais une autre période de grand stress a ramené le problème et maintenant je suis en manque de ressources. J'essaie en ce moment des produits naturels qui aide à reconstruire la paroie intestinale. J'ai commencé aujuord'hui alors on verra ce que ça donne. Je rajoute une diète très sévère qui élimine le gluten de mon alimentation et le sucre rafiné. À tous ceux qui souffrent et vous êtes nombreux, tenter de vous diriger vers autre chose que la médecine traditionnelle quand elle ne peut plus vou aider. Il y a une solution pour vous et vous la trouverez. Et même si pour certain ça peut sembler ridicule, essayez la méditation, surtout en groupe, là où il y a des toilettes :) et la prière... ça guérie peut-être pas sur le chanmp, mais ça apaise !!!
Courage à tous et je vous donne des nouvelles.

Une femme dans la trentaine qui cherche une qualité de vie.

Anonyme a dit…

bonjour,
une question :
souffrez vous de points de côté sans avoir bougé dans le bas du ventre?

Anonyme a dit…

bonjour,
depuis qu je suis toute petite je suis malade du ventre. Recemment on vient de me dire que j 'avais une colopathie fonctionnelle. Je suis déjà un régime très strict et queque fois c'est vraiment dur à vivre. J'ai déjà été licencié pour inaptitude tellement cette maladie me bouffait la vie!
Bon courage à tous ceux qui sont touchés par cette maladie...

Anonyme a dit…

Bonjour,

J'ai aussi des troubles digestifs très gênant mais ne correspondent pas tout à fait à votre description.
Moi c'est moins fort mais tous les jours: crampes, ballonements, constipation, brûlures, mauvaise haleine... La position assise (et je bosse comme informaticien) est un supplice, surtout l'après-midi. Quelques consultations chez le médecin, une gastroscopie inutile, des médicaments inéfficaces, des plantes qui soulagent un rienb et beaucoup de solitude dans cette douleur. Il paraît que le stress serait un facteur important. J'ai même arrêté de bosser pendant 6 mois... là, le stress financier remplace le stress du boulot... pcq aucune amélioration.
La nourriture grasse m'est interdite sous peine de gâcher mes jours et mes nuits aussi.
Courage, essayez l'hypnose, le yoga et la sophro, paraît que ça marche pas mal. Moi, l'hypnose ça soulage mais pas lgtps. Mais je perdure me disant qu'il doit bien y avoir moyen de déloger ce symptôme peut-être psychosomatique.
Courage.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Comme vous tous je souffre de cette maladie. J'ai 25 ans et cela fait 10 ans que je traine cette maladie qui n'a été diagnostiquée que très tardivement. Les divers médecins et gastroantérologues que j'ai consultés étaient unanimes : c'était le stress! Génial j'ai avalé des boîtes de smecta et autres médicaments inefficaces avant de taper du point sur la table chez mon généralistes afin qu'au moins on me prescrive des analyses!
J'ai fais une coloscopie et je suis retourner chez mon généraliste qui m'a diagnostiqué une colopathie fonctionnelle, et, oh surprise cela ne se soigne pas.
Prise de panique, j'ai commencé à déprimer j'ai donc été voir un psy en urgence. Suite à cela j'ai été tranquille pendant un mois. C'est là qu'on voit la différence, ma vie sociale et amoureuse s'est nettement améliorée.
Comme le psy était loin de chez moi, il m'a conseillé un de ses confrères psychatre comportementaliste qui a changé mon traitement. Depuis retour à la case départ.
Entre temps mon entreprise a organisé une journée "diététique". j'y ai rencontré une diététicienne qui m'a appris qu'il existait un régime pour cette maladie.
Bref, je ne remercie pas le corps médical qui ne prend pas en considération cette maladie. OK elle ne tue pas mais mais elle ne permet pas de vivre non plus.
Donc super, je pars à la fin du mois en amoureux en week end à l'étranger et la seule chose qui me préocupe c'est l'espoir qu'il y est toujours des toilettes à proximité en cas de crise.
Le tabou sur cette maladie n'y arrange rien. Mon entourage ne cerne pas exactement ce que j'endure. Le fait d'être une fille rend la maladie encore moins glamour.
En tout cas courage à tous!

Anonyme a dit…

Egalement comme vous je souffre de cette saloperie depuis 8 ans (j ai 25 ans) avec les douleurs les crises les spasmes et les longues heures dans les toilettes privees publics ou professionnelles!sans parler de l'angoisse et la peur de la crise qui arrive n importe quand n importe ou !(pas toujours facile au premier rendez vous avec un mec qui vous plait)
Et pour nous tous c'est un comble d'entendre un médecin vous dire que vous etes trop stresse(meme sur une plage en vacances)et que tous se passe dans la tete;
Enfin apres 5ans de traitements x y et z j ai decide de tout arreter ce qui n'a ni amelioré ni empiré les choses mais je vis toujours sous l'emprise de cette douleur!
et moi qui adore voyager je ramene toujours dans mes souvenirs une petite image de toilette des 4 quatres coins du monde....
bon courage a tous ....

Anonyme a dit…

bonjour a tous

je suis bouche bée devant ce que je lis
j ai deja ressenti une douleur comparable quand je me suis retenu trop longtemps avec une envie de fair fair la grosse commition,cette douleur m empêchaisde me tenir droit
j'ai commencé a avoir mal au ventre ce matin (largement plus suportable que vous decrivé)j espere que ce n est pas le debut de ce que vous avez
je tien a dir a tous chapeau a tous ce que vous endurez a ressemble plus a de la survie qu a une vie bon courage a tous en plus trimbalé ca depuis tant d année ca relève de l exploit

herge80 a dit…

bonjour,
depuis 2003 je souffre de douleur a gauche du bas ventre, dans un premier temps j'en ai parlé amon médecin il m'a prescit des anti inflamatoire ils ont été efficaces quelques temps et puis la douleur est revenue et de plus en plus fort je ne pouvais plus rien faire j'avais l'impression que mon ventre allait exploser. Je suis passé de traitement en traitement mais sans grand changement. De 2003 a 2007 j'alternais des pèriodes de non douleur et de douleur. Mon médecin se voyant désarmé et voulant un avis d'un professionnelle, m'a orienté chez un spécialiste, j'ai subit echo RAS prise de sang RAS, donc il voulais me faire une coloscopie et une fibroscopie j ai refusé. Aprés j'ai eu du sang dans les selles, j'ai pris peur je suis retourné voir mon médecin aprés un touché rectal il en a déduit des hemorroides internes. Je suis retouné voir le specialiste il m' en a enlevé. Aprés son intervention je suis resté plus d'un mois sans aucune douleur et puis suite à un soucis personnel la douleur est revenue et là en ce moment je souffre énormément. J'ai trouvé depuis peu un moyen de me soulager dans la journée, je pratique un sport intensif et pendant cette activité je ne recent plus la douleur mais par contre aprés cette activite phisique la douleur réaparait progressivement. Demain j'ai rendez vous avec un autre spécialiste pour la douleur et une nouvelle fois du sang lorsque je vais aux toilettes, je suis persudé qu'il va vouloir faire une coloscopie, je ne sais pas si je vais la faire car je vais me faire charcuter pour entendre dire que j'ai une colopathie fonctionnelle.
je vous souhaite beaucoup de courage à tous.
herge

Anonyme a dit…

je souffre moi aussi de colopathie fonctionnelle depuis de nbres années, après des traitements médicaux durant plus d un an, mon médecin m a envoyé en cure à chatel guyon, ce n est pas lourde mais j ai enfin repris une existence normale, durant au moins qq mois dans une année. EN CE moment je suis en crise, il me tarde donc de partir à nouveau pour soulager mes douleurs. FAITES le et vous retrouverez une vie normale. Bon courage à vous

Anonyme a dit…

Bonsoir à tous!

Je viens de lire vos témoignages et je souffre moi aussi de ce genre de choses qui vous pourrissent la vie.

Ils m'ont diagnostiqué la maladie de Crohn. Maladie psychosomatique, c'est à dire que c'est une conséquence à tout ce qui touche le moral. Stress, dépression, frayeurs, angoisses, etc. etc. créent des maladies de ce genre! il y en a d'autre, comme par exemple l'hypersomnie.
Ca touche plus particulièrement les jeunes (j'ai 24 ans), car ils sont bien plus sensibles à toutes ces choses.

Contrairement aux racontards qu'il y a au sujet de la maladie de Crohn, ce n'est pas du tout une cause à de la mal nutrition ou "mauvaise bouffe"

Je suis allé voir pas mal de médecins et ai aussi été viré de mes études pour cause que je n'assistais pas assez aux cours! la famille, toujours le meme problème: ils en ont mis du temps à comprendre que c'était pas une blague!!
Bref... je vais pas m'étendre sur les détails de ma vie!

Je vous écris surtout pour vous dire qu'il y a un médicament qui a changé radicalement les choses :-)

Son nom en Suisse est Asacol et le principe actif est la mésalazine (= 5-ASA).

Il est utilisé pour le traitement des affections inflammatoires chroniques du gros intestin. Aussi indiqué pour le traitement local de la poussée aiguë et, en particulier, pour la prophylaxie (prévention des rechutes pendant les périodes sans symptômes) de la colite ulcéreuse, notamment lors d'une atteinte de la région proctosigmoïde.

Voilà j'espère que ca peut vous aider :-)

Il n'est vendu que sous ordonnance médicale alors parlez en avec votre médecin!

Anonyme a dit…

J'ai à peu près les mêmes maux.

J'ai 21 ans, et depuis 1 ans j'ai des diarrhées quotidiennes. Sa commence toujours de la même manière. Une petite douleurs du coté gauche. Evidement je la vois venir, même si c'est parfois très rapide, et parfois moin.. La douleure grandis. Elle évolue par poussée. Entre 2 c'est comme si il n'y avait rien..ou presque parce que c'est généralement à se moment là que le stress gronde..il faut trouver des toilettes..à tout pris!
Ensuite les crampes (spasmes) se rapprochent, jusqu'à la diarrhée. Tant que la douleure la n'a pas atteind son appogée, alors pas de délivrance.

J'ai une vitesse de sedimentation très élevé ainsi que la protéine C réactive. J'ai passé une coloscopie, et une gastroscopie car les medecins pensaient à la maladie de crohn. Mais rien... Je suis seule avec la douleure.

Je pensais, que la medecine était assez évoluer pour éviter aux gens de souffrir..c'est une grosse erreure.

Sonia

Humph a dit…

Bonjour, on m'a décelé une colopathie fonctionelle après... 20 ans de souffrances... comme la dernière crise était vraiment douloureuse (mal irradiant le dos, le colon retourné, plié en 4, a genoux par terre, plus possible de respirer correctement, fourmis aux lèvres de la bouche et fourmis dans les jambes j'étais prêt à appeler une ambulance... J'ai pris mon mal en patience comme d'habitude et après 3 jours je me sentais mieux et je pouvais enfin bouger. Alors j'ai demandé à mon médecin de me faire TOUS les tests possibles et de demander un médicament.

Alors là soulagement après 20 ans. le médicament à fait effet après 20 minutes et je dois en prendre un toutes les 4 heures... un peu embetant quand on dort 8h... mais le reste de la journée se passe bcp mieux je peux enfin bouger et faire ce que je veux...

D'après le spécialiste le médicament ne fait pas effet chez tout le monde mais il avait bien l'air content - plus que moi - que ce soit guéri...

Je prends du librax mais n'hésitez pas à demander à votre médecin ou un autre médicament si celui ne vous convient pas

Candice a dit…

Bonsoir à tous,

Vous cherchez tous un remède à cette foutue colopathie: je peux me permettre de vous conseiller les sachets en poudre BENEFLORE de la marque Ortis. Ce sont des ferments lactiques et des fibres bifidogènes. J'ai souffert pendant 8 ans, pris des centaines de cachets tous plus inutiles les uns que les autres, et ai pété les plombs des dizaines de fois à croire que tout était une manifestation de on inconscient. Et j'ai rencontré mon chéri qui m'a orienté vers des produits naturels, et à vrai dire, j'ai bien voulu essayer. Donc le BENEFLORE allié à deux séances chez le magnétiseur, j'ai perdu tous les symptômes des crisesd'angoisses et decolopathie en quelques semaines.
C'est juste impressionnant, et vous conseille d'essayer cette solution.
Une grande partie des spécialistes sont déséspérants, il n'y a plus personne envers qui remettre sa santé, et ce malgré les cartes vitales qu'ils débitent allègrement.

Bon courage à tous

Anonyme a dit…

Salut, je ne suis peut-être plus d'actualité (vos e-mail date de 2007 et nous sommes fin 2009), mais je vis le meme genre de probleme que vous depuis janvier 2006.

Je ne suis pas la pour raconter mon histoire, mais pour partager des pistes de solutions que j'ai expérimenter.

Lors des crises, un sac chaud sur le ventre m'a souvent aidee a calmer les crampes.
La tisane de séné, m'a éviter un lavement car je n'etais pas allee a la scelles depuis plus de 2 semaines. Mais on ne doit pas le prendre au quotidien.

Une natutopathe m'a aide pendant un an, mais ca me coute une fortune et y'en a marre de prendre plusieurs vitamines par jours.

La tisane de Malva, est ma toute nouvelle amie. J'en suis encore a en determiner la frequence pour ameliorer mon confort, mais actuellement ca me donne un peu d'espoire.

Qui sait, un de ces trucs pourra peut-etre vous aider.

Anonyme a dit…

hello a tous, une chose qui ne va pas vous guerir mais en tout cas vous soulager c'est un thé à la menthe poivré et en effet ce thé a une particularité c'est qu'il stimule l'intestin, donc il enlève grandement les douleurs, et ils se trouvent dans tout les commerces, moi je souffre comme vous depuis une bonne dizaines d'années, j'en ai 26aujourd'hui, et le thé de menthe poivré est la seule chose qui me soulage. bonne chance a tous

Anonyme a dit…

Le meilleur remède radical est par le biais e plante appelèe le cyprés (plante)
la faire bouillir pendant 15 minutes et laisser refroidir pendant 10 minutes prendre 03 à 04 verre jour et rendez moi la réponse
prompt rétablissement

Anonyme a dit…

meme meme meme chose, je travail avec mon pere dans la construction, je travail apeine 2 jour semaine, sa ma pris une bonne année lui faire comprendre que JAI MAL et que sa mendicape au plus haut point, surtour que je fait un travail plutot physique, et la position assise, bah je lai juste au diner. breff ajd sa fait 2 ans que jen souffre, et chauqe matin je me leve pour aller travailler, sans succes, et jai toujour limpression davoir a formuler une espece de reponse toute faite a tous les matins pour faire comprendre a mon pere que je ne peux pas travailler. ajd, sans diagnostic dun professionel, je peux affirmer quune mini depression sintale au quotidien, c meme rendu que sa me stresse dallier chier lmatin parce que je sais que je fais devoir decevoir mon pere et ne pas aller travailler. breff mon g bcp plus souvent des constipation que des diarer. mais jai les 2, tous les jours de ma vie, une putin de crise qui refait surface. ajd jai limpression ke ma seul option serais une colostomie, putin que de bypasser mon colon me soulagerait. mais mon, on sentend que de vivre avec un sac acrocher au ventre a 22ans. sa te ruine une vie asser vite... putin de colon.

Anonyme a dit…

bonjour,depuis plusieurs années je souffre de douleurs de ventre.je prenais buscopan ,dafalgan,duspatalin.mais rien a faire ! je suis aller faire une coloscopie.resultat on me dit que j ai rien ! alors que je souffre et que je ne sais plus quoi manger pour ne pas souffrir! tout se qu on ma dit ses que j avais des spasmes ! suis bien avancer avec sa ! je suis au meme resultat qu avant puisque on me donne rien comme médicament ,vu qu il n on rien trouver de suspect dans ma colo !que faire ! sa me gache la vie se mal !

Anonyme a dit…

Bonjour j ai 13ans et j'ai vraiment très mal au ventre en bas à gauche un peut comme l'opposé de l'appendicite je ne peut pas mallongeé et je mais ma jambe gauche le plus près de mon ventre pour pas avoir mal ça ma pris d'un coup après manger c'est comme si on m'avait tiré une balle si quelqu'un pourrait me dire ce que j'ai merci d'avance .bref c'est comme si quelqu'un mettiré la peau du ventre mais de l'intérieur !!cest vraiment horrible je viens juste de l'avoir

Anonyme a dit…

j'ai 48 ans et depuis que je me rappelle, je souffre le martyre. j'ai fait ++ consultations, prendre quotidiennement les antispasmodiques mais sans résultat.
je n'y crois plus à la médecine.
Face à toutes les maladies la médecine est encore ignorante

Anonyme a dit…

Moi j'ai eu cette maladie il y a moins d'une année, le médecin pense que ce n'est pas grave alors j'ai décidé de trouver l'aliment qui dérange mon ventre et je l'ai trouvé : c'est les produits laitiers tout simplement. Il faut les radier définitivement de l'alimentation: pas de yaourt, pas de fromage, pas de lait, etc. J'ai trouvé aussi un très bon probiotique chez un biocop qui est ferzym. Voici un lien pour ce médicament :http://www.nature-et-forme.info/article-731885.html
Je me suis remise à faire du sport aussi : piscine, et marche et pour se détendre un petit jacuzzi (public), et depuis je me sens bien sauf que ce dernier week end j'étais invitée à diner et j'ai mangé des produits laitiers. Je ne vous raconte pas la souffrance que j'ai eu. Bon courage à tout le monde.

Anonyme a dit…

Bonjour,

oui j'ai exactement ce problème aussi !

Anonyme a dit…

Je compati

Anonyme a dit…

Je ne sais pas si tu as réglé ton problème mais tu devrais essayer de renforcer les parois de tes intestins. Prend quotidiennement du Curcurma. Tu en trouve dans les magasins sous forme de gélules.

Unknown a dit…

J'ai pris du curcuma pendant 2 mois, mais ce qui a est bénéfique pour moi sont les anti-dépresseurs, depuis je vais aux selles normalement! Fini la colopathie....

Anonyme a dit…

J'en ai fait énormément il y a quelques années au point d'aller à l'hosto au moins 10 fois et repartir dans un état pire. J'en ai parlé à une amie qui m'a sauvé la vie... en fait une amie à elle prend du bedelix et me l'a confié. Du coup, j'en ai acheté, c'est pas cher et sans prescription médicale. Je bois moins l'apéro, pas de café ni de thé, ni de choses trop pimentées, je mange mieux et vive les kiwis et les pruneaux pour un meilleur transit. En tout cas je pense que le bedelix te changera la vie. Au bout de 5 min plus de crise. Bon courage !

Anonyme a dit…

Bonjour jai des douleurs insupportable dans touts le bas du ventre je suis obliger de tenir mon ventre tellement que j'ai malle..et avec cela jai des sueur froide et des sensation au niveaux de mes orreille comme si j'étais en montagne..et des sensation de malaise..je c'est pas quoi faire..j'en peux plus..

Anonyme a dit…

Bonjour, j ai eu un pbm soudain fin déc 2013 (mal côté gauche), une crise douleureuse côté gauche un soir de mars, douleur bas du dos lombaire et jambe gauche, urgences examens etc...rien ne m a calmé sauf une aspirine. Depuis plus rien pdt 2 mois, puis des douleurs spams, constipations périodiques, spasms etc...Mais plus eu de crises. ts les examens ont été faits coloscopie etc...Tous les médicaments inefficaes. cela fait un an que j 'ai cela et je suis constipée très régulièrement alors que ce n'était pas le cas avant.J 'ai tjs eu une higiène de vie équilibréee (sport, légumes etc...).J essaye de bien observer les aliments qui me constipent. Mais il n y a pas de règles.Le pbm est que j ai toujours une gène à l interieur côté gauche en bas que j ai envie d'arracher. Je pense qu 'il y a un truc à l intérieur qui gène le passage des aliments c'est pourquoi j ai des spasmes après avoir évacué car le côlon travaille enfin, apr-s avoir été en sommeil pdt la constipation. Je pense que c'est lié au transit mais pas sûr car cela est survenu alors que j avais un bon transit.Que faire svp ?Et comment retrouver un transit régulier ?Car légumes, fibres, sport etc...C'est déjà fait.Merci de votre aide

Anonyme a dit…

Bonjour à tous moi voilà 40ans que je souffle comme vous et parfois préfère mourir au moins je soufrirai plus je vie dans les toilette la crise me fait aller je passe des heur voir des journée j'ai u des examens tout de a à z même à l'hôpital j'ai voulu sauter de la fenêtre pour moi ma vie vos rien ses inguerisable faut je sui à croupier pour me calmer un peu et on veriter ci j'avais pas mes enfants bin je more tuer ho oui voilà la vie que je m'en ne soufrir toute une vie sens conetre le bonheur

Anonyme a dit…

Merci